Menu

Visite de la Championne de Tennis Mara Santangelo

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’Institut Saint-Dominique a accueilli mercredi 15 mai la championne de tennis Mara Santangelo

dans le cadre d’un projet avec le groupe Bosch « Allenarsi per il Futuro ». En introduction à cette intervention, notre directeur Monsieur Bonnet a rappelé l’importance de la pratique sportive au sein de l’enseignement, et a expliqué comment le sport va se développer à l’Institut, accueillir un public plus large et faire partie du champ visuel et matériel de l’école.

Mara Santangelo est une championne de tennis olympique, professionnelle depuis 1998.

En 2006, elle fait partie de l’équipe italienne victorieuse de la finale de Fed Cup face à la Belgique, et en mai 2007, elle décroche en double dames son plus beau titre avec Alicia Molik, à Roland-Garros. Le mois suivant, avec la même partenaire, elle atteint les demi-finales à Wimbledon. Au menu de son intervention, plusieurs messages à nos élèves, le premier est de suivre et croire en ses rêves. En effet, c’est depuis l’âge de 5 ans que Mara Santangelo rêvait de devenir une championne de tennis, en jouant sur les courts de l’hôtel de ses parents, et cette ambition ne l’a plus jamais quittée depuis. Un peu plus tard, elle a été guidée par la figure mythique de Martina Navratilova, championne d’un autre temps que les élèves connaissaient peu, mais ceux-ci ont été très réactifs au nom de la première championne que Mara a affrontée sur les courts : Serena Williams.

La réalisation du rêve de Mara ne s’est pas faite sans obstacle,

notamment une malformation au pied découverte à l’adolescence, et un diagnostic qui tombe : il lui sera impossible de jouer au niveau professionnel. Ainsi vient la deuxième leçon de vie : ne jamais abandonner, et persévérer : Mara deviendra une véritable championne, même si elle souffrira du pied pendant toute sa carrière.

Enfin, la motivation la plus forte de Mara réside dans la promesse faite à sa maman décédée trop tôt : la championne a engagé tout son être dans son projet, a toujours voulu se dépasser et a montré une volonté de fer. Dernière leçon de son entraîneur : toujours voir le verre à moitié plein, c’est à dire ne pas se focaliser sur les choses négatives de la vie mais aller de l’avant.

Mara Santangelo s’est dite impressionnée par la réactivité et la connaissance du tennis de nos élèves

et son intervention s’est terminée par de nombreuses questions, et de jolis selfies. Elle a aussi donné de son temps pour une séance finale de dédicaces  Le sport, c’est d’abord un état d’esprit !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laissez un commentaire via Facebook